Retour au plan du site

Le site Francesco-Cavalli     

Villa Contarini 


La collection Contarini


 

Marco Contarini appartenait à une famille patricienne, qui fournit plusieurs doges à la République de Venise.

Né en 1632, il entreprit, de 1662 à 1676, la transformation et l'agrandissement d'une villa de famille de style palladien, à Piazzola sul Brenta, située au milieu d'un parc de 40 hectares, à une cinquantaine de kms de Venise, à mi-chemin de Vicence et de Padoue (*).

Piazzola sul Brenta

 

Il y fit construire un théâtre de 1 000 personnes, dans lequel des opéras furent représentés, et commença, à partir de 1681, une collection de partitions d'opéras représentés à Venise. La plus ancienne est celle des Nozze di Teti e di Pelo de Cavalli (1639), la plus récente date de 1684.

Marco Contarini mourut en 1689, et sa collection de partitions demeura conservée dans sa bibliothèque.

En 1839, son descendant Girolamo Contarini rédigea un testament par lequel il léguait la totalité de sa bibliothèque à la Biblioteca Marciana de Venise. C'est ce qui advint à sa mort en 1843. En juillet 1844, le bibliothécaire Pietro Bettio (*) prit en charge la collection, composée de 956 manuscrits et 4 673 livres.

La Biblioteca Marciana

En 1888, Taddeo Wiel, bibliothécaire à la Biblioteca Marciana, publia I codici musicali Contariniani del secolo XVII nella R. Biblioteca di San Marco, catalogue de la collection Contarini (Venise - Ongania), et en 1897, I Teatri musicali veneziani del Settecento, catalogo delle opere in musica rappresentate nel secolo XVIII in Venezia, 1701-1800 (3).

La collection Contarini comprend 28 partitions de Cavalli : Teti e Peleo (1639), Apollo e Dafne (1640), Didone (1641), La Virtu (1642), Egisto (1643), Ormindo (1644), Doriclea (1645) ,Giasone (1649), Orimonte (1650), Rosinda (1651), Oristeo (1651), Eritrea (1652), Calisto (1652), Veremonda (1653), Orione (1653), Xerse (1655), Erismena (1656), Statira (1656), Artemisia (1657), Ipermestra (1658), Elena (1660), Ercole amante (1662), Scipione Affricano (1664), Ciro (1665),  Muzio Scevelo (1665), Pompeo Magno (1666), Erismena (1671) Eliogabalo ( 1668).

 

(*) la Villa est aujourd'hui propriété de la Région Vénétie, et abrite la Fondation Giordano Emilio Ghirardi, du nom d'un physiologiste, fondateur d'une industrie pharmaceutique, né en 1898, qui avait acquis la villa en 1969 et l'avait remise en état.

(**) et non pas Pietro Bembo, comme indiqué par Jane Glover (Cavalli - p. 69), car Pietro Bembo fut bibliothécaire à partir de 1530.

(3) Taddeo Wiel est surtouu connu pour avoir révélé, en 1888, l'existence d'une partition de l'Incoronazione di Poppea, le fameux "manucrit de Venise".